Extrait 4eme de couverture : "Quelque part en Afrique, la mor rôde...

2010. Dans un terrain vague de Nairobi, un gamin à vélo s'amuse à rouler dans une grande flaque sur le sable ocre. Du sang humain, répandu en forme de croix. Sans le savoir, le garçon vient de détruire une scène de crime, la première d'une longue série.

2012, à Nairobi. Une femme albinos est décapitée à la machette en pleine rue. Le tueur a emporté la tête, un bras aussi. Elle a été massacrée, comme beaucoup de ses semblables, parce que ces organes et son corps valent une vraie fortune sur le marché des talismans.

Appelée en renfort par le chef de la police kenyane, Hanah Baxter, profileuse de renom, va s'emparer des deux enquêtes. Hanah connaît bien le Kenya, ce pays où l'envers du décor est violent, brûlant, déchiré entre ultramodernité et superstitions. Mais elle ne s'attend pas à ce qu'elle va découvrir ici. Les croix de sang et les massacres d'albinos vont l'emmener très loin dans les profondeurs du mal"

Mon avis : Le bandeau rouge en bas du livre, avec ces deux phrases d'Eric Giacometti, annonçait la couleur de "DUST" :

"Le Mal à l'état pur. Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit."

DUST

Dés les premières pages, le lecteur accompagne Hanah Baxter dans cette enquête à Nairobi, très vite la complexité de l'affaire se trouve confrontée à des meurtres sordides, sanguinaires. C'est vraiment terrifiant, il est vrai que le lecteur ne ferme pas l'oeil de la nuit.

"DUST" est un roman captivant du début à la fin.

Par ses mots, par ses phrases, Sonja Delzongle sait nous retenir jusqu'à la fin, malgré l'horreur de ces deux enquêtes.

On s'interroge aussi : Comment l'être humain peut-il aller aussi loin dans le Mal, dans le massacre d'un humain ? Comment l'homme peut-il se servir d'enfants, d'hommes et de femmes, pour des expériences morbides ? 

Est-ce que l'imagination de Sonja Delzongle rejoint, quelque part, une réalité que l'on tait ?

"DUST" est certainement une des histoires que j'ai lu, la plus terrifiante, celle qui va jusqu'au profondeur du mal, l'auteur a su me captiver et non me faire reculer. Je vous conseille vivement ce livre qui s'inscrit dans mes coups de coeur de cette année.

Sonja Delzongle "DUST" Editions DENOEL, 2015 collection "sueurs froides"

Fabienne