4eme de couverture : "En ce moent, Hugo crâne, frime et se vante tout le temps. "Moi, je...Moi, je...Moi, je..." Il n'y a que lui qui compte. Que c'est énervant ! Mais quand il devient "Super Hugo", il ne fait pas son intéressant à tout bout de champ. Si on lui fait un compliment, il n'en fait pas étalage mais remercie simplement"

Mon avis : Cette histoire veut montrer aux jeunes lecteurs que se vanter, frimer, se proclamer centre du monde, n'est pas une bonne idée car cette mise en avant peut écarter toute amitié. Souvent dans les cours de récréation, les enfants échangent avec des "Moi, je..." pour impressionner les copains afin aussi de ne pas être rejeté du groupe. L'enfant veut affirmer une certaine supériorité pour être plus haut que ses camarades. "Super Hugo" est le modèle à suivre, il garde le respect et la politesse envers ses petits copains.

L'avis de Valentin : Je ne suis pas comme Hugo, je ne vais pas dire des choses que je ne possède pas ou que je connais pas. J'écoute mes copains, je parle des mêmes choses qu'eux mais il est vrai que certains exagèrent et disent des choses qui sont pas vraies et qui n'existent pas. A cinq ans, on est pas des "super garçons", on a cinq ans et on vit avec ce que l'on connait déjà. J'ai encore pleins de choses à apprendre, à voir... A la fin du livre, j'ai collé ma photo avec Maman sur le diplôme de "super petit garçon".

"Super Hugo n'est pas crâneur !" Conception : Jacques Beaumont. Texte : Fabienne Blanchut. Images : Claudio Cerri-Leaf Illustration. Editions Fleurus, 2015. Nous remercions le service presse des Editions Fleurus pour l'envoi de ces livres.

HUGO CRANEUR

Fabienne et Valentin