Extrait 4ème de couverture : "Dans les semaines qui ont suivi la mort de sa fille Camille, 16 ans, emportée une veille de Noël après quatre jours d'une fièvre sidérante, Sophie Daull a commencé à écrire.

Ecrire pour ne pas oublier Camille, son regard "franc, droit, lumineux", les moments de complicité, les engueulades, les fous rires ; l'après, le vide, l'organisation des adieux, les ados qu'il faut consoler, les autres dont les gestes apaisent...Ecrire pour rester debout, pour vivre quelques heures chaque jour en compagnie de l'enfant disparue, pour endiguer le raz de marée des pensées menaçantes.

Loin d'être l'épanchement d'une mère endeuillée ou un mausolée - puisque l'humour n'y perd pas ses droits -, ce texte est le roman d'une résistance à l'insupportable, où l'agencement des mots tient lieu de programme de survie : "la fabrication d'un belvédère d'où Camille et moir pouvons encore, radieuses, contempler le monde."

Nombre de pages lues : 186 pages

CAMILLE

Mon avis : S'il existait qu'un seul mot pour qualifier ce récit autobiographique, ou plutôt ce roman, je dirais : BOULEVERSANT ! En lettres capitales, car très vite, la lectrice que je suis (ou la mère que je suis) a vu ses yeux se brouiller par des larmes silencieuses, et sa respiration devenir saccadée. Perdre un enfant est la plus grande douleur d'un parent, mais quand les professionnels médicaux (en qui nous avons confiance) vous donnent un simple Doliprane alors que votre enfant souffre terriblement, courageusement, je trouve cela abérrant, mais si fréquent quand on regarde les journaux locaux...

Sophie Daull décrit toutes ces émotions, sans fard, les plus tristes, les plus drôles, avec beaucoup de courage et de détermination, comme Camille.

Ce livre est un bel hommage, un baume qui soulage dans les moments où le moral ne tient plus le cap.

"Camille, mon envolée" est un magnifique roman où des vagues d'émotions vous submergent, vous bravez le déferlement d'angoisse, de tristesse pour atteindre le ponton qui vous maintient en vie. Superbe !

"Camille, mon envolée" Sophie Daull, Editions Philippe Rey, en librairie depuis le 20 Août 2015. (service presse)

Fabienne