Extrait 4eme de couverture : "Robin a 42 ans et mène une vie confortable. Mais, pour que son bonheur soit total, il lui manque juste...un enfant. Et Scott, son mari, refuse d'en avoir. Robin n'a alors qu'une crainte : regretter. Elle prend donc une décision importante. Pendant un an, elle et son mari auront une relation libre. Elle accepte de renoncer à sa maternité, seulement, en contrepartie, elle pourra sortir de cette monogamie qui l'étouffe pour découvrir une nouvelle forme de vie amoureuse et sexuelle."

Nombre de pages : 400 pages lues.

Mon avis : Robin Rinaldi nous livre un récit intim

PARENTHESE

e, raffraichissant, mais qui m'a laissé, parfois mal à l'aise. Pourquoi est-elle restée avec Scott aussi longtemps alors qu'elle savait, même avant leur mariage, que ce dernier ne voulait pas d'enfant ? Pourquoi se donner un an de liberté sexuelle, de couple libre, se faire souffrir ? Peut-être suis-je trop terre à terr, en manque d'expérience, j'aurais donnée comme titre "la parenthèse indécente". Cependant, ce récit amène les femmes à s'interroger sur leur plaisir sexuel, sur leur expérience. Sans complexe, merveilleusement décrit, "la parenthèse incandescente" est selon moi un livre à offrir aux jeunes femmes qui vont se marier et à celles qui s'ennuient dans leur vie de couple ranplanplan. La lecture nous laisse des sensations euphorisantes, frétillantes, car elle parle vraiment aux femmes. La quête de Robin est aussi une quête de soi et pas seulement de notre statut d'épouse, car pour réussir un mariage dans la durée, il faut se connaitre soi-même et s'apprécier vraiment, nous, en tant que femme, car si nous sommes étrangère à notre propre personne, le mariage est voué à l'échec.

Robin Rinaldi "La parenthèse incandescente" Editions Cherche Midi, 2015. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Florianne Vidal.

Fabienne